Catégorie mère de Philip Kindred Dick Philip K. Dick roman et biographie de l'auteur Philip Kindred Dick, né le 16 décembre 1928 à Chicago dans l'État de l'Illinois aux États-Unis et décédé le 2 mars 1982. En 1962, Le Maître du Haut Château est publié : c'est un immense succès. Un public « dickien » commence à se créer, enthousiasmé par l'œuvre. L'année suivante, le roman gagne le prix Hugo. En 1963 et 1964, il enchaine les romans : Les Clans de la Lune alphane, Nous les martiens, Simulacres et Le Dieu venu du Centaure, ce dernier étant l'un de ses romans les plus connus. Durant cette période, Dick écrit Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, qui servira de base au film Blade Runner, mais aussi et surtout Ubik qui sera plus tard vu comme le chef-d'œuvre de l'écrivain. Il a publié 36 romans et cinq recueils de nouvelles.

Les Clans de la Lune Alphane LES CLANS DE LA LUNE ALPHANE Par Philip Kindred DickLes Clans de la Lune Alphane est le premier roman de Philip K Dick que je lis en sachant pertinemment qui est et ce que représente cet auteur pour le monde de la SF. Autant dire que j'en attendais beaucoup, énormément de ce livre. Et je n'ai pas été déçu.

Ce roman est véritablement passionnant, et j'ai même eu l'impression de lire du Simak tant l'humour est omniprésent tout au long du récit. Tant les projets pourtant minutieusement préparés et planifiés du héros se retrouvent imbriqués dans une conspiration, une guerre larvée, entre deux associations gouvernementales aux objectifs et aux buts obscurs. Avec également un extraterrestre télépathe exaspérant qui ne peut s'empêcher de se mêler des affaires des autres, avec une femme acariâtre pour le moins méprisable, et des fous qui se sont organisés en une société viable, structurés qu'ils sont en catégories psychopathologiques. Ces derniers, qui passent leur temps à se quereller et à se neutraliser, s'équilibrent donc politiquement, et vont donner un intérêt supplémentaire au récit.

Quant à l'action, elle se déroule pour moitié sur Terre, et pour le reste sur une lune hôpital abandonnée par les instances médicales terrienne suite à une guerre, dont on apprend pas grand-chose, ce qui est bien dommage d'ailleurs, contre les habitants du système autour duquel gravite la lune. C'est sur cette lune que le héros malheureux cherchera par tous les moyens à éliminer cette ignoble ex-femme qui, après lui avoir prit ses enfants, tient à le saigner à blanc.

Mon seul regret notable concernant ce livre sera donc, connaissant la réputation de Dick, qu'il n'y ait rien de vraiment noir et de vraiment malsain dans ce roman. Ce dernier manie bien plus l'humour voire l'ironie ici, avec des rebondissements multiples et, tout de même, un climat paranoïaque qui se développe au fur et à mesure du roman, réponse du héros à l'omnipotence des différents conspirateurs.

Cependant, il reste très bon quand même ce roman.
Yopla section services Recherche