Catégorie mère de Serge Martel Serge Martel roman et biographie de l'auteur Sinon qu'a fait d'autre cet auteur ? Je n'ai pas de biographie précise sur lui mais cependant il est l'auteur au moins de deux autres romans de science fiction ainsi que d'une traduction en francais d'un ouvrage americain.

Auteur

- L'Aventure alphéenne (1960)
- Les Fleurs succombent en Arcadie (1973)

Traducteur

Terry BROOKS, La Boîte à malice (1997)
The Tangle Box , 1994

L'ADIEU AUX ASTRES
L'ADIEU AUX ASTRES Par Serge MartelQui a dit que le Space-Opera n'avait aucun intérêt ? Ce roman prouve bien le contraire en tout cas. L'histoire est celle de deux anciens pilotes de vaisseaux spatiaux mis au rencard pour avoir dépassé l'âge maximum de 30 ans.

En effet, après cet âge, le corps a encaissé un telle dose de radiations qu'il n'est plus possible de naviguer avec les mêmes réflexes et la même sécurité. Pour combattre les radiations, les anciens pilotes reçoivent des pilules pendant 10 ans, délai après lequel ces dernières deviennent inopérantes (et même dangereuses). Le corps subit alors une décrépitude rapide et une mort douloureuse s'en suit.

L'histoire commence alors que les deux personnages principaux reçoivent leur dernier mois de ration de pilules. Ils décident alors de voler un vaisseau (ils travaillent sur l'astroport ce qui facilite les choses) et de repartir pour un voyage sentimental qui les mènera de planète en satellite pour saluer une dernière fois les amis qu'ils ont laissé derrière eux.

C'est le sujet qui fait réellement l'intérêt de cet ouvrage. En effet, il n'y a pas d'ennemis à combattre, pas d'univers à sauver. C'est l'histoire simple de deux hommes "normaux" (qu'est-ce que je déteste ce terme !). Entre deux visites à certains de leurs amis, la durée du voyage entre les planètes laisse le temps à l'auteur de décrire leur état d'esprit. Il y a des moments de joie bien sûr quand ils retrouvent les sensations du pilotage dans l'espace ou leurs amis, des moments de peur car tout au long de leur périple ils sont poursuivis par d'autres vaisseaux qui essaient de les arrêter, et des moments de détresse puisqu'ils se savent condamnés après avoir avalé leur dernière pilule.

Sans vous raconter la fin, je peux quand même dire qu'elle est plutôt triste ce qui rajoute encore à la qualité de l'histoire qui aurait été gâchée par un "happy-end". De l'action, du sentiment, c'est tout ce qu'il faut pour faire un bon livre.

Se roman a reçu le Prix JULES VERNE en 1958.

Je vous invite a lire le roman si vous le trouvez chez un bouquiniste, vous ne devriez pas avoir trop de difficulté.
Yopla section services Recherche